GO

 
Opie - BP 30
78041 GUYANCOURT cedex

Facebook

Twitter

: 01 30 44 13 43
: 01 30 43 64 59
: opie@insectes.org

 


Venir nous voir...
Contacts
Informations légales
Recevoir nos informations

Accueil > Foire aux questions
Une question sur les insectes ?
La foire aux questions de l'Opie
[ zoom ]

Cette FAQ rassemble les réponses à plusieurs centaines de questions sur les insectes (et, ponctuellement, d'autres invertébrés) qui ont été posées à l'Opie par ses adhérents et les internautes sur la première version de notre site web. Remise à jour, elle vous permet à nouveau de nombreuses lectures et découvertes instructives ! Elle continuera d'être alimentée à partir d'un stock de questions/réponses accumulées au cours de ces dernières années. Alors si vous ne trouvez pas tout de suite, patientez et feuilletez nos pages : votre réponse s'y trouve peut-être déjà !

Retour en haut de page
Quels sont les insectes susceptibles de piquer ou...

...de mordre l'homme ?

Ils sont peu nombreux, par rapport au nombre d'espèces (plus de 35 000 en France par exemple). Faisons le point.

En ce qui concerne les morsures simples, sans produit irritant ni venin, il est difficile de faire la liste car un certain nombre d’insectes saisis dans la main peuvent se servir de leur mandibules pour se défendre. Mais il s'agit de morsure, qui ne va que très rarement jusqu’au sang et ne provoque pas de démangeaison par la suite car elle n'est pas accompagnée par une émission de substance.

En Europe, les insectes « piquent » pour 2 raisons principales : prélever du sang ou se défendre.
Ceux qui prélèvent du sang le font grâce à leur bouche transformée en aiguillon, soit pour que leurs oeufs arrivent à maturité grâce aux protéines de notre sang (ce sont les taons, moustiques, etc.), soit pour se nourrir (hématophages = mangeurs de sang).
Ceux qui se défendent le font au moyen d’un aiguillon situé à l’arrière du corps, cela ne concerne que les Hyménoptères (abeilles, guêpes et fourmis).

Dans les 2 cas, ce sont principalement les femelles qui piquent. En effet, dans un cas, c’est pour la fabrication des oeufs et, dans l’autre, l’aiguillon est une transformation de la tarière de ponte qui a eu lieu au cours de l’évolution (des millions d’années).
Mais il y a également des insectes qui peuvent se défendent au moyen de leur bouche pointue qui sert à injecter une substance qui dissout l’intérieur des proies avant de l’aspirer. C’est le cas des punaises prédatrices ou des larves de dytiques (aquatiques), par exemple. Si elles ne nous prennent pas pour des proies, elles peuvent se servir de cet arme pour se défendre.

Voici une liste presque exhaustive des insectes susceptibles de nous piquer en Europe :

Insectes ne piquant que lorsqu'ils sont saisis :

  • Punaises aquatiques (notonecte, nèpe, ranâtre, naucore et gerris). Elles sont prédatrices et peuvent piquer avec leur rostre (bouche pointue) si elles sont saisies. Cela fait un peu l’effet d’une piqûre de guêpe, mais la douleur disparaît plus rapidement.
  • Les réduves. Punaises terrestres prédatrices (famille des réduviidés). Idem. Le réduve masqué (Reduvius personatus) peut parfois s’égarer dans les habitations et nous piquer dans notre sommeil, mais c’est rare et tant mieux car la piqûre est assez douloureuse...
  • La Punaise des peupliers (Anthocoris nemorum) de la famille des anthocorides. Idem.
  • Larves de dytiques. Les dytiques sont des Coléoptères aquatiques dont les larves sont de redoutable prédatrices. Les plus grosses espèces peuvent se défendent avec leurs mandibules qui injectent un dissolvant !

Insectes piquant pour se nourrir de sang :

  • La Punaise des lits (Cimex lectularius). Elle est devenue de plus en plus rare dans nos habitations modernes.
  • Puces. 3 espèces. La Puce de l’Homme (Pulex irritans) est très rare aujourd’hui dans nos habitations, on est plutôt mordus par les espèces des chiens et des chats qui ne peuvent survivre longtemps sans leurs hôtes préférés...
  • Poux & morpions. 3 espèces.

Insectes piquant pour le développement de leurs oeufs et/ou pour se nourrir - Mouches et moustiques (Diptères) :

  • Moustiques. Quelques espèces de la famille des Culicidés. Leurs larves sont aquatiques.
  • Taons. Famille des Tabanidés. 2 ou 3 espèces nous embêtent et certaines ont des larves aquatiques.
  • La Mouche des étables ou Mouche charbonneuse (Stomoxys calcitrans). De la même famille que la Mouche domestique (les Muscidés).
  • « Moucherons ».  Quelques minuscules mouches de la famille des Cératopogonidés, notamment celles du genre Culicoides, environ 6 espèces de phlébotomes (famille des Psychodidés) et les simulies (famille des Simuliidés) vivant près de l’eau car leurs larves sont aquatiques.

Insectes piquant pour se défendre - Abeilles guêpes et fourmis (Hyménoptères)

  •  L’Abeille domestique (Apis mellifera). Vivant en société, c’est l’abeille qui est la plus susceptible d’attaquer pour défendre sa colonie. Elle meurt souvent après avoir piqué car le dard reste dans notre peau et arrache la glande à venin située dans le corps.
  • Bourdons. Ces abeilles sociales ne sont absolument pas agressives, mais les femelles ont toutes un dard. Cela n’empêche pas de pouvoir prendre un bourdon délicatement dans les mains...
  • Abeilles solitaires. Bien plus nombreuses que les espèces sociales, ces abeilles ne sont pas du tout agressives et leur dard est généralement trop petit pour transpercer notre peau. Idem Bourdons.
  • Guêpes sociales. Deux espèces seulement (Vespula germanica et Vespula vulgaris) viennent parfois rendre nos pique-niques désagréables et nous piquer si elles se sentent agressées.
  • Les Frelons (Vespa crabro et Vespa velutina). Ce sont également des guêpes sociales. Ils peuvent être agressifs lorsqu’on se trouve à moins de 5 mètres du nid. Sinon, ils sont très craintifs et leur piqûre n’est pas mortelle, même plusieurs...
  • Polistes. Ce sont également des guêpes sociales qui forment de petits nids ouverts et accrochés aux plantes basses ou sur des piquets. Elles ne viennent jamais nous ennuyer, mais peuvent piquer si l’on importune leur nid.
  • Guêpes solitaires. Idem abeilles solitaires, mais elles sont plus nombreuses en espèces et certaines peuvent piquer plus facilement que les abeilles si on les saisis. Mais qui les saisit ?! Cependant, parmi les guêpes solitaires, il faut signaler une minuscule espèce (moins de 2 mm) : le Scléroderme domestique (Scleroderma domesticum) qui parasite les larves d’insectes mangeurs de bois. Ses piqûres sont désagréables et il devient de plus en plus fréquent dans le nord où il rentre dans les habitations au travers du bois de chauffage notamment...
  • Fourmis. Les femelles et les ouvrières de certaines espèces de la famille des Myrmicidés ont conservé un aiguillon. Certaines fourmis mordent et d’autres piquent. Vérifiez le sol avant de faire une sieste !

Insectes piquant par hasard...

  • Thrips ou « bêtes d’orage ». Ces minuscules insectes (1 à 2,5 mm) piquent les fleurs ou attaquent des petits animaux avec leur bouche pointue et injectent de la salive pour dissoudre le contenu cellulaire afin de l’aspirer pour se nourrir. Parfois, lorsqu’ils essaiment ou migrent, ils sont très nombreux et peuvent rentrer dans les maisons, les jardins et se poser sur nous. Dans ce cas, ils nous « mordent » près des yeux, des narines ou sur notre sueur, sans doute pour chercher à s’hydrater. Ces morsures qui nous « picotent » sont parfois désagréables et nombreuses !

Si cette liste paraît longue, il ne s’agit que de dizaines d’espèces comparé aux dizaines de milliers qui vivent en France... Certaines espèces ne devraient d’ailleurs pas figurer ici tant elles ne nous piquent jamais spontanément...

A lire, articles parus dans la revue Insectes :
Les moustiques vecteurs de la fièvre du Nil occidental en Camargue par Thomas Balenghien, Insectes n°146, 2007(3)
Les Thrips par Alain Fraval, Insectes n°143, 2006(4)
Le Scléroderme domestique, un Hyménoptère vulnérant peu connu par Jacqueline Suzzoni-Blatger, Insectes n°129, 2003(2)

[Réponse mise à jour le 10 mars 2009]

 

Retour en haut de page
PIQÛRES & MORSURES

J'ai souvent entendu dire que les fourmis rouges « piquaient », mais pas les noires... Est-ce vrai ?
Y a-t-il du venin dans le dard d'une guêpe ?
Que risque exactement un bébé s'il est piqué par une guêpe, un taon ou une abeille ?
Les guêpes peuvent-elles piquer plusieurs fois sans mourir ?
Comment les insectes s'y prennent-ils pour piquer ?
Pourquoi ce sont les abeilles femelles qui piquent et non pas les abeilles mâles ?
Les abeilles sont-elles dangereuses ?
Je suis envahi de punaises de lit, quels sont ces insectes et que faire ?
Que faire en cas de piqûre par un bourdon ?
Quels sont les insectes les plus dangereux du monde ?
Quels sont les insectes qui meurent après avoir piqué ?
Quels sont les insectes susceptibles de piquer ou de mordre l'homme ?
Comment les insectes piqueurs nous repèrent-ils la nuit ?
Quel est l'insecte le plus dangereux pour l'homme ?

Retour en haut de page
Index
AAbeille domestique (ou abeille sociale) Abeilles en général Abeilles solitaires Acariens (arachnides) Ailes Antennes Aoûtats (arachnide - acarien) Arabis Araignées (arachnides)
BBêtes d'orages Bio-indicateurs Blattes (ou cafards) Bourdons
CCapricornes Carabes Cetoine Chants d'insectes Charançons Chenilles Cigales Classification Coccinelles Coléoptères Colibri Collections d'insectes Collemboles Communication Courtilière (ou taupe-grillon) Cousins Crachat de coucou Criquets Cuisines
DDéserts Développements Doryphores Dytique
EElevages d'insectes Elevages d'insectes (chauffage) Escargots & limaces (mollusques)
FFourmis Frelons
GGaz ! Gendarme, soldat, cherche-midi, ... Généralités Géraniums Gerris ou "araignée d'eau" Grillons Guadeloupe Guêpes
HHanneton Hibernation
IImportations Insectes aquatiques Insectes du bois Insectes en général Insectes sociaux Invasions
JJardins
LLait Libellules Lucanes (ou cerf-volant) Lucioles Lumières Lutte biologique
MMaladies Manger des insectes Mantes (religieuses) Matériel Memoire Metiers sur les insectes Migrations Mille-pattes Mites Mouches & moucherons Moustiques
NNichoirs à insectes Nouvelle catégorie
PPapillons Perce-oreilles Phasmes Piqûres & morsures Piscines Poissons d'argent Police Pollutions Poux Processionnaires Protection des insectes Pucerons Puces Punaises
RRecords Reproduction Respiration Rôles des insectes
SSauterelles Scarabées Sens Sol
TTaons Ténébrions ou vers de farine Termites Textiles Thuyas Tiques (arachnides - acariens)
VVers de terre Vers luisants
Retour en haut de page
15/10/2018
Pas de vacances pour les insectes !
01/10/2018
L'Opie recrute un Technicien d'élevages
26/09/2018
Souscription ouvrage odonatologique
07/09/2018
Les animations de la rentrée 2018