GO

 
Opie - BP 30
78041 GUYANCOURT cedex

Facebook

Twitter

: 01 30 44 13 43
: 01 30 43 64 59
: opie@insectes.org

 


Venir nous voir...
Contacts
Informations légales
Recevoir nos informations

Accueil > Foire aux questions
Une question sur les insectes ?
La foire aux questions de l'Opie
[ zoom ]

Cette FAQ rassemble les réponses à plusieurs centaines de questions sur les insectes (et, ponctuellement, d'autres invertébrés) qui ont été posées à l'Opie par ses adhérents et les internautes sur la première version de notre site web. Remise à jour, elle vous permet à nouveau de nombreuses lectures et découvertes instructives ! Elle continuera d'être alimentée à partir d'un stock de questions/réponses accumulées au cours de ces dernières années. Alors si vous ne trouvez pas tout de suite, patientez et feuilletez nos pages : votre réponse s'y trouve peut-être déjà !

Retour en haut de page
Quels sont les ennemis de l'Abeille domestique ?

La régression des populations d’Abeille domestique (et celle de nombre d’abeilles sauvages) est le fait de plusieurs « ennemis ».

MALADIES
Virus, bactéries et aussi champignons s’attaquent aux abeilles. Parfois, ce sont elles qui s’empoisonnent, lorsqu’en période de disette elles ne trouvent que des fleurs toxiques à butiner comme certaines renoncules, des euphorbes, etc.
Depuis quelques temps, un protozoaire : Nosema ceranae cause d’immenses ravages dans l’Est de la France provoquant la mort de ruchers entiers.

PARASITES
Parmi les parasites, des arachnides (8 pattes) du groupe des acariens sont de véritables plaies pour les abeilles, notamment ceux du genre Acarapis et, depuis quelques années, le redoutable Varroa contre lequel les apiculteurs sont obligés de traiter leurs ruches.
Il y a aussi des insectes (6 pattes) comme le Pou des abeilles (ou Braule) qui n’a de « pou » que le nom car il s’agit d’une mouche sans aile (aptère) qui se balade dans la fourrure de la reine ou des ouvrières et qui vole la nourriture lorsque les ouvrières l’apportent à la reine ou bien « titille » les ouvrières pour qu’elles régurgitent un peu de nourriture !

PRÉDATEURS
Beaucoup de prédateurs, comme par exemple les frelons, sont susceptibles d’attaquer les abeilles, surtout lorsqu’elles butinent loin de la ruche et qu’elles n’ont pas leurs consoeurs pour les défendre. Le Frelon asiatique, récemment introduit en France, se révèle un prédateur redoutable.

À lire : La découverte du Frelon asiatique, Vespa velutina, en France par Claire Villemant, Jean Haxaire et Jean-Claude Streito, Insectes n°143, 2006(4). En ligne à : www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i143villemant-haxaire-streito.pdf

Le Philanthe apivore (apivore = mangeur d’abeille) est une guêpe solitaire spécialisée dans la capture des abeilles qu’elle tue d’un coup d’aiguillon sous la gorge.
Les araignées apprécient également les abeilles même si celles qui font des toiles sont souvent bredouilles car les abeilles se dégagent assez facilement. En revanche, l’araignée-crabe, ou Thomise, qui attend ses proies sur les fleurs dont elle prend la couleur, capture souvent des abeilles et d’autres butineurs.
Parmi les oiseaux, les hirondelles chassent parfois près des ruches. Le Bondrée apivore est un rapace diurne qui s’attaque plutôt aux guêpes malgré son nom. Le Guêpier d’Europe peut également s’attaquer aux abeilles ainsi que les pics – Pic épeiche et Pic vert – qui, lorsqu’ils ont très faim en hiver, arrivent à percer les ruches et prélever les abeilles hivernantes.

PILLEURS DE RUCHES
En tête de liste, l’Homme, qui « parque » les abeilles sociales dans des ruches alors que dans la nature elles s’installent dans des troncs creux ou des rochers. Il y a longtemps, on prélevait dans la nature le miel en détruisant les ruches. C’est ce que font toujours deux gros mammifères de nos régions : l’Ours brun et le Blaireau européen.
Le Sphinx Tête de Mort, superbe papillon de nuit, profite de son épaisse fourrure qui le protège des piqûres pour rentrer dans les ruches et se délecter de miel !
Aethina tumida, le Petit Coléoptère des ruches, originaire d’Afrique du Sud, est très étroitement surveillé.
Enfin, il arrive que des abeilles domestiques pillent le miel d’une autre ruche après avoir réussi à entrer malgré la vigilance des gardiennes..!

À lire : Aethina tumida : la menace se précise par Ruth Hauser, Insectes n°134, 2004(3). En ligne à : www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i134hauser.pdf

[Réponse mise à jour le 20 juin 2008]

Retour en haut de page
ABEILLE DOMESTIQUE (OU ABEILLE SOCIALE)

Quels sont les différentes sortes de miels qu'une abeille peut produire ?
Quels sont les ennemis de l'Abeille domestique ?
Pourquoi les abeilles piquent-elles si elles meurent après ?
Comment fait-on pour reconnaître l'abeille mâle et l'abeille femelle ?
Comment les abeilles communiquent-elles ?
Comment une abeille devient une reine ? Comment une reine est-elle « élue » ?
Quels enzymes, substances chimiques ou autres facteurs (durée, température) transforment le nectar en miel ?
Est-ce que les Abeilles domestiques nous piquent si nous nous approchons de leur ruche ?
Pourquoi ce sont les abeilles femelles qui piquent et non pas les abeilles mâles ?
Les abeilles sont-elles dangereuses ?
À quoi sert le miel que fabriquent les abeilles ?
Quelle est la durée de la vie de l'Abeille domestique et quelles sont ses différentes tâches avec précision ?
Les abeilles changent-elles de sorte de fleur souvent ou bien elles butinent la même avant de rentrer ?
Comment les Abeilles domestiques savent faire des cellules de cette forme ?
Comment les abeilles fabriquent-elles de la cire ?
À part les abeilles et les fourmis, y-a-t-il d'autres insectes qui fassent du "bouche à bouche" de nourriture ?
Lorsqu'une ruche est surpeuplée, quel membre de la communauté est chargé de trouver un nouvel endroit ?
Que signifie exactement le terme « faux bourdon » chez les abeilles ?
Que font les abeilles en hiver ?
Comment les abeilles fabriquent le miel ?

Retour en haut de page
Index
AAbeille domestique (ou abeille sociale) Abeilles en général Abeilles solitaires Acariens (arachnides) Ailes Antennes Aoûtats (arachnide - acarien) Arabis Araignées (arachnides)
BBêtes d'orages Bio-indicateurs Blattes (ou cafards) Bourdons
CCapricornes Carabes Cetoine Chants d'insectes Charançons Chenilles Cigales Classification Coccinelles Coléoptères Colibri Collections d'insectes Collemboles Communication Courtilière (ou taupe-grillon) Cousins Crachat de coucou Criquets Cuisines
DDéserts Développements Doryphores Dytique
EElevages d'insectes Elevages d'insectes (chauffage) Escargots & limaces (mollusques)
FFourmis Frelons
GGaz ! Gendarme, soldat, cherche-midi, ... Généralités Géraniums Gerris ou "araignée d'eau" Grillons Guadeloupe Guêpes
HHanneton Hibernation
IImportations Insectes aquatiques Insectes du bois Insectes en général Insectes sociaux Invasions
JJardins
LLait Libellules Lucanes (ou cerf-volant) Lucioles Lumières Lutte biologique
MMaladies Manger des insectes Mantes (religieuses) Matériel Memoire Metiers sur les insectes Migrations Mille-pattes Mites Mouches & moucherons Moustiques
NNichoirs à insectes Nouvelle catégorie
PPapillons Perce-oreilles Phasmes Piqûres & morsures Piscines Poissons d'argent Police Pollutions Poux Processionnaires Protection des insectes Pucerons Puces Punaises
RRecords Reproduction Respiration Rôles des insectes
SSauterelles Scarabées Sens Sol
TTaons Ténébrions ou vers de farine Termites Textiles Thuyas Tiques (arachnides - acariens)
VVers de terre Vers luisants
Retour en haut de page
28/06/2017
Maison des insectes : rendez-vous en septembre !
27/06/2017
Retour sur les enquêtes Lucane et Rosalie
22/05/2017
Inauguration Parc du Peuple de l'Herbe
17/05/2017
La Fête de la Nature, c'est parti !