GO


OPIE
BP 30
78041 GUYANCOURT cedex

Facebook

Twitter
 

: 01 30 44 13 43
: 01 30 43 64 59
: opie@insectes.org

 


Venir nous voir...

 

Accueil > Élevages d´insectes > Élevages faciles > Élevage de phasmes
EXEMPLE D'UN ÉLEVAGE FACILE : les phasmes
[ zoom ]

Une quinzaine d’espèces sont élevées à l’OPIE, mais, pour débuter, les phasmes-bâtons sont les plus recommandés.

Ces insectes ont presque tous la particularité de pratiquer le mimétisme, c’est-à-dire qu’ils miment un élément naturel pour se dissimuler de leurs prédateurs. Ainsi camouflés, ils se confondent parfaitement avec leur environnement et passent inaperçus. En France, il n’existe que trois espèces de phasmes, tous "déguisés" en brindilles, alors que le monde accueille plus de 2500 espèces mimant de nombreux éléments de l'environnement : feuilles vertes, feuilles mortes, écorce, épines, autres insectes, etc. Même leurs œufs sont "déguisés" car ils ressemblent à s’y méprendre à des graines de plantes afin de tromper les prédateurs ! Nocturnes et végétariens, les phasmes tropicaux vivent généralement dans des contrées chaudes et humides. Les espèces les plus faciles à élever se contentent sans problème des conditions tempérées des habitations humaines.

Retour en haut de page
Les phasmes-bâtons
[ zoom ]

Deux espèces sont disponibles presque tout au long de l’année :
- le Phasme morose : Carausius morosus
- le Phasme-bâton du Vietnam : Cuniculina imbriga,

- le Phasme morose peut manger, en hiver, de la ronce mais également du lierre plus facile à trouver en ville. En revanche sa reproduction est parthénogénétique, c’est-à-dire qu’il n’y a que des femelles qui se reproduisent sans intervention de mâles, il n’y a donc pas d’accouplement et tous les oeufs donnent naissance à des femelles

- le Phasme-bâton du Vietnam ne consomment pas le lierre et peut être alimenté, en hiver, avec de la ronce, mais leur reproduction est sexuée. L'accouplement, très facile à obtenir, est nécessaire pour permettre l'éclosion de mâles et de femelles après la ponte des femelles.

Voici une vidéo qui vous explique (presque) tout !

 

Retour en haut de page
Durées de vie en conditions optimales
Le Phasme morose
- incubation de l’œuf : 2 à 3 mois
- du jeune à l’adulte : 2,5 à 5 mois
- adulte : 3 à 5 mois
- Total maxi : 14 mois

Le Phasme-bâton du Vietnam
- incubation de l’œuf : 2 mois
- du jeune à l’adulte : 3 à 4 mois
- adulte : 5 à 6 mois
- Total maxi : 12 mois
Retour en haut de page
Matériel nécessaire (voir photo)
- un ou deux vivariums d’environ 30 cm de longueur,
- un petit pot rempli d’eau pour y placer le feuillage,
- nourriture jeunes et adultes : feuillage frais. En hiver, ronce pour les Phasme-bâton du Vietnam et ronce ou lierre pour le Phasme morose.

Pour plus d’information, vous pouvez commander la Fiche technique d’élevage de ces espèces.
Retour en haut de page
INTÉRÊT DE L'ÉLEVAGE DES PHASMES
- Facilité d’entretien. - Animaux "dociles" et manipulables (avec précautions) par tous.
- Curiosité de la nature (mimétisme).
- Les adultes vivent relativement longtemps.
- Les jeunes ressemblent aux adultes et ont les mêmes besoins.
- Pour grandir, les jeunes muent et l’on peut observer ces mues.
- Ils ne volent pas et n’ont pas besoin d’un grand espace.
- Les œufs sont caractéristiques et faciles à trier au milieu des crottes !
- Toutes les étapes de la vie sont facilement observables
Retour en haut de page
Particularités pour réaliser des observations et expériences
- Mimétisme : leur apparence imite parfaitement une brindille ou une branche épineuse.
- Homochromie : adaptation progressive de leur couleur en fonction de la couleur de leur environnement.
- Autotomie : capacité de perdre délibérément une ou plusieurs pattes si elles sont fermement saisies (par un prédateur par exemple). La rupture, indolore et ne présentant pas de saignement, s'effectue toujours au même endroit qui est prévu à cet effet !
- Catalepsie : c’est une immobilisation réflexe de tout le corps qui permet au phasme de tromper ses prédateurs en faisant le mort.
- Dimorphisme sexuel : c’est la différence d'apparence entre les mâles et les femelles. Les femelles sont plus grosses et leur abdomen plus gonflé car il contient les œufs.
- Ailes : caractéristiques des adultes, elles sont cependant absentes chez de nombreuses espèces de phasmes.
- Développement direct : processus de la métamorphose incomplète des insectes hétérométaboles dont l'aspect général est peu différent selon les 3 états que présente un individu au cours de sa vie (oeuf, jeune et adulte). Ainsi, les jeunes phasmes ressemblent aux adultes et leur aspect général ne change pas au cours du développement. Seules les ailes apparaissent à la dernière mue, lorsqu’ils deviennent adultes. Mais les phasmes-bâtons présentés ici n’ayant pas d’ailes, seul l’accouplement et le début de la ponte sont les signes les plus évidents de l'état adulte.
Retour en haut de page
17/11/2014
On recrute !
17/11/2014
OpieTiVi : 3MINchrono #1 : Les papillons ?
24/10/2014
Un nouvel outil d'identification pour le Spipoll
02/09/2014
Réunion pédagogique Opie - enseignants - 24/09/14