Frelons asiatiques

Publié le : 24/03/2021 09:48:54
Catégories : Actualités , Insectes

Frelons asiatiques : éradiquer l'espèce, est-ce possible ?

Frelon asiatique - comment l'éradiquer ?

Une espèce exotique envahissante : le Frelon Asiatique

La propagation de l’espèce serait due à une ou deux reines !

Originaire de certaines régions d’Asie, le Frelon à pattes jaunes Vespa velutina var. nigrithorax, dit « Frelon Asiatique », serait arrivé dans le Lot-et-Garonne avant 2004, dans des poteries importées par un horticulteur. Cette espèce dite « invasive » ou plus précisément « exotique envahissante » s’est rapidement propagée sur presque tout le territoire métropolitain, et elle a tendance à attaquer les ruchers d’abeilles domestiques.

D’après Claire Villemant, spécialiste des guêpes - et plus généralement des Hyménoptères - et administratrice de l’Opie : « […] des études génétiques ont été menées, il n’y a peut-être qu’une seule reine qui est à l’origine, mais qui avait été fécondée par plusieurs mâles. Cela veut dire que la diversité génétique de la lignée invasive est extrêmement faible, et malgré tout, l’espèce résiste et prolifère ».

L’impossible éradication du Frelon à pattes jaunes

Cette grosse guêpe se propage très vite (le suivi national a démontré qu’elle progresse en moyenne de 78 km par an) et s’adapte facilement aux nouveaux habitats qu’elle rencontre. De plus, les nids ne sont que rarement découverts en pleine période d’activité, étant souvent placés hauts dans le feuillage des arbres, laissant à la colonie l’opportunité de produire de nouvelles futures reines.

« En réalité, les capacités que l’on a à lutter contre l’espèce sont extrêmement limitées… On peut œuvrer pour essayer de protéger les ruchers au maximum, mais on ne peut absolument pas envisager l’éradication et la disparition de l’espèce » explique Claire Villemant.

Ce Frelon d’origine asiatique – nommé Frelons à pattes jaunes, car il y a d’autres espèces de frelons en Asie – fait donc désormais partie de la faune européenne, au même titre que de nombreuses autres espèces qui ont migré de façon naturelle ou à la faveur des échanges humains et commerciaux.

Il est important de protéger les ruchers et d’accompagner les apiculteurs face à la problématique que représente cette espèce (qui s’additionne à d’autres problèmes bien connus, comme les pesticides, le Varroa…), mais il est tout aussi capital de veiller à ne pas nuire au reste de la faune des insectes ce faisant !

Partager ce contenu

Agrément national environnement
Agrément éducation nationale
Association reconnue d''intérêt général